Information institutionnelle et professionnelle

Ce site d’information professionnelle et institutionnelle présente les objectifs, les activités et le fonctionnement de Handicap International, mais aussi ses relations avec d’autres acteurs de la solidarité internationale, de l’action humanitaire et de la coopération au développement.

Cette démarche de transparence s’adresse aux professionnels et institutions intéressés par notre organisation, ainsi qu’aux personnes et organismes qui soutiennent nos opérations et, à travers elles, les communautés et populations qui en sont bénéficiaires.

prizes_640px

1. Mission, stratégie et champ d’action

Encadrée par un champ d’action, des principes d’intervention et une stratégie pluriannuelle, la mission et l’action de Handicap International se réalisent aujourd’hui dans une soixantaine de pays à travers plus de 300 projets menés dans les contextes d’urgence, de reconstruction, de crise chronique et de développement. Les bénéficiaires de ces projets sont les personnes handicapées, mais aussi de larges catégories de populations vulnérables.

Nos actions en images

2. Organisation et gouvernance

Créée en 1982, Handicap International est composée d’un réseau de huit associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni, Suisse) et d’une fédération établie en 2009. Outre leur participation aux mécanismes de gouvernance fédéraux à l’élaboration et au monitoring de la stratégie fédérale, les associations du réseau ont des missions distinctes et complémentaires : l’appui aux activités, la mobilisation de l’opinion publique et la recherche de fonds institutionnels et privés destinés à la mise en œuvre de la mission sociale commune. La Fédération Handicap International assure, quant à elle, l’animation du réseau international et la réalisation des programmes dans le monde.

Handicap International est une organisation de statut non gouvernemental, à but non lucratif, indépendante de toute initiative politique ou confessionnelle.


3. Appartenance à des réseaux

Plateformes d’ONG et de plaidoyer

La Fédération Handicap International est membre des grandes plateformes d’ONG qui partagent des préoccupations communes et sont en dialogue constant avec l’ONU, l’Union européenne et les autres agences régionales ou nationales de coopération internationale. Elle fait également partie de sociétés professionnelles qui travaillent sur l’élaboration de solutions et la diffusion de bonnes pratiques en matière de handicap et de vulnérabilité.

Handicap International est en effet un élément moteur des coalitions d’ONG impliquées dans le plaidoyer international, notamment pour l’éradication des armes conventionnelles dont les effets non discriminants sont établis (mines, bombes à sous-munitions) et la défense des droits des publics auprès desquels elle est engagée (personnes handicapées, populations exposées aux risques, victimes de guerre ou de catastrophes naturelles).

Collectifs et comités déontologiques

Toutes les associations nationales du réseau Handicap International sont membres, dans leur pays d’implantation, de collectifs d’ONG qui échangent sur leurs pratiques et dialoguent avec les pouvoirs publics. Ces ONG s’intéressent aux enjeux éthiques et déontologiques, soit au sein de groupes de travail de leurs collectifs, soit en adhérant à des organismes spécialisés regroupant les associations faisant appel à la générosité du public. Dans ce cadre, elles travaillent sur les enjeux de communication, de bonne gestion, de transparence et de redevabilité.


4. Politiques institutionnelles et code de conduite

Handicap International exerce ses responsabilités en tant qu’organisation non-gouvernementale indépendante. Elle élabore, actualise ses référentiels et fixe ses orientations en regard de son statut et de sa mission. Elle prend des engagements volontaires, seule ou au sein de collectifs et doit, dans le même temps, répondre aux exigences réglementaires et professionnelles du secteur.

Politiques institutionnelles de Handicap International

Handicap International a élaboré des politiques institutionnelles qui constituent des cadres de référence indispensables, complémentaires à la mission statutaire. Ces politiques s’appliquent en premier lieu aux membres et personnels de Handicap International, quelle que soit leur entité de rattachement : entité fédérale ou associations nationales. Mais elles présentent également des dispositions qui concernent les autres parties prenantes de nos activités, à commencer par les organismes partenaires, publics, privés ou associatifs, et les entreprises prestataires de services ou de biens.

Codes de conduite

Par ailleurs, Handicap International adhère à des codes de conduite. Ces engagements volontaires relèvent d’une dynamique collective du secteur de la solidarité internationale.

Pour répondre aux exigences de son engagement au sein de l’ICVA (International Council of Voluntary Agencies) qui promeut au sein de l’ONU et des ONG, les objectifs de lutte pour l’élimination de l’exploitation sexuelle, Handicap International a développé sa propre politique de protection des bénéficiaires contre l’exploitation et les abus sexuels.

Normes professionnelles du secteur humanitaire

En complément de ses propres référentiels, Handicap International peut se référer à des instruments externes, en raison de son appartenance à des réseaux et des coopérations engagés.


5. Qualité et redevabilité

Démarche qualité et redevabilité au niveau institutionnel

Handicap International fournit un effort constant pour maintenir et renforcer ses capacités organisationnelles, réaliser sa mission et ses objectifs, servir ses bénéficiaires et satisfaire les attentes des parties prenantes au juste coût. Cette démarche concerne plusieurs dimensions : la gouvernance, le pilotage de l’organisation, la gestion des ressources humaines, financières et matérielles, la communication, la collecte de fonds et les opérations sur le terrain. Elle s’intéresse aux instances, aux référentiels, aux processus, aux pratiques et s’appuie sur une approche complémentaire de la gestion des risques, du contrôle interne et de l’audit.

En janvier 2016, Handicap International s’est engagée dans une démarche de renforcement de ses pratiques avec l’accompagnement d’IDEAS, l’Institut de Développement de l’Éthique et de l’Action pour la Solidarité. Dans ce cadre, Handicap International a exposé sa gestion et ses dispositifs de transparence aux 120 indicateurs d’évaluation d’IDEAS. Au terme du processus, sur la base d’un audit indépendant, Handicap International a obtenu le label IDEAS.

Logo Label IDEAS

Le Label IDEAS, vecteur de confiance pour les financeurs et les donateurs, atteste de la mise en œuvre par les organisations à but non lucratif, de bonnes pratiques en matière de gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité de l’action.

Qualité au niveau opérationnel

Handicap International poursuit un effort constant d’amélioration des projets qu’elle déploie au service des bénéficiaires.

Cela se traduit par :
– des méthodes de programmation, de monitoring, d’évaluation et de mesure de l’impact ;
– la capitalisation d’expériences et la gestion des connaissances ;
– le développement de son expertise, dans les différents domaines techniques ;
– la participation à des initiatives professionnelles collectives sur la qualité et la redevabilité, avec d’autres ONG et des organismes spécialisés.

À ce titre, Handicap International édite ses propres publications professionnelles et mène une politique de recensement et de mise à disposition des ressources documentaires disponibles, au service de tous les acteurs engagés dans les domaines du handicap et de l’inclusion.

Le catalogue des publications techniques de Handicap International

Source, le centre de ressources en ligne international sur le handicap et l’inclusion.

Une politique de Planification, Suivi et Évaluation des projets (PSE)

Handicap International s’est dotée, en 2015, d’une nouvelle PSE. Cette politique est structurée autour de trois éléments principaux :
– trois principes fondamentaux – qualité, apprentissage, redevabilité – qui définissent le but de cette politique ;
– un référentiel qualité des projets comprenant 12 critères qui définissent les situations cibles recommandées et les engagements minimaux d’action pour les projets de Handicap international ;
– un cycle de projet qui structure les acteurs autour de phases clés et permet de clarifier quand les engagements minimaux d’action doivent être mis en œuvre.

Une série d’outils méthodologiques et techniques est mise à disposition des équipes siège et terrain pour faciliter la mise en œuvre de cette politique.

Par ailleurs, Handicap International est membre de la coopérative de pilotage du projet Sigmah constituée à ce jour des 12 organisations œuvrant au développement de Sigmah, un logiciel de monitoring par indicateurs et de gestion documentaire des projets.


6. Contrôles et audits

Contrôle interne

Pour maîtriser et optimiser son fonctionnement, Handicap International met en œuvre un contrôle interne basé sur la mobilisation des dirigeants, des cadres et du personnel de l’organisation pour la réalisation des objectifs suivants :

– la réalisation et l’optimisation des opérations par le respect des politiques de gestion ;
– la fiabilité des informations financières ;
– la conformité aux lois et aux réglementations en vigueur ;
– le respect des engagements contractuels.

Handicap International dispose d’un mécanisme d’audit interne couvrant la Fédération et les autres entités du réseau fédéral, les associations nationales et les terrains d’intervention.

Dans les environnements particulièrement instables des pays d’intervention, elle fournit un effort particulier pour la protection et la sauvegarde de ses ressources et pour la lutte contre la fraude et la corruption.

Contrôle externe

Au-delà des vérifications internes, Handicap International soumet sa gestion et son activité à différentes catégories de contrôles externes. Il s’agit notamment du Commissaire aux comptes, des audits et contrôles de la Commission européenne, des agences de coopération internationale ou des Nations Unies, ainsi que des bailleurs de fonds nationaux, pour les projets financés et mis en œuvre sur le terrain.


7. Redevabilité et transparence

La redevabilité – l’aptitude à rendre compte – et la transparence sont essentielles. Il s’agit de produire et de rendre accessible l’information nécessaire et indispensable aux interactions entre notre organisation et les différentes parties prenantes de notre activité, d’un point de vue non seulement légal, mais aussi fonctionnel et déontologique.

De par son statut d’organisation non-lucrative faisant appel à la générosité du public et les obligations afférentes, Handicap International communique régulièrement sur ses statuts, sa mission sociale, sa gouvernance, les activités mises en œuvre et les comptes de l’organisation. Handicap International utilise des supports publics de communication en ligne, numériques ou traditionnels qui présentent :

– l’actualité de la vie associative ;
– la répartition de ses interventions dans le monde, par pays et par domaine d’action ;
– ses principes de financement, de la collecte des dons jusqu’aux modalités d’affectation et d’établissement de l’information financière. À travers la représentation du compte d’emplois des ressources, elle fait apparaître en ratios les parts respectives des ressources consacrées à la mission sociale, au fonctionnement et à la collecte de fonds.

Transparence financière

Handicap International informe le public, les donateurs et les organes de contrôle sur l’origine et l’utilisation des ressources qui lui sont confiées. Les informations financières sont vérifiées et certifiées, puis rendues publiques de la manière la plus claire possible.

Depuis 2012, Handicap International est également signataire de l’initiative IATI (International Aid Transparency Initiative).

Au niveau des associations nationales et des entités du réseau Handicap International


8. Partenariats opérationnels

Bonnes pratiques partenariales

Dans le cadre de ses activités, Handicap International peut faire appel à des partenaires opérationnels appartenant aux secteurs : publics associatifs ou professionnels. Distinct de la sous-traitance, qui consiste à confier à un autre organisme ou entreprise l’exécution d’une ou plusieurs opérations répondant aux directives fixées par notre association, le partenariat répond à des critères et à des obligations particulières qui doivent être consignés dans une convention. Par ailleurs, nos politiques institutionnelles présentent également des dispositions qui concernent les organismes partenaires.

Les informations contenues dans les documents joints sont indispensables à tout organisme souhaitant entrer en partenariat avec notre association.


9. Pratiques commerciales et appels d’offres

Bonnes pratiques commerciales

Dans le cadre de ses activités, Handicap International peut faire appel à des fournisseurs de biens et de services, répondant au cahier des charges fixé par l’association. En complément des réglementations en vigueur dans les pays d’implantation et d’intervention, notre association a établi des règles de bonnes pratiques commerciales pour encadrer les relations contractuelles. Par ailleurs, les politiques institutionnelles présentent également des dispositions qui concernent les entreprises prestataires de services ou de biens.

Les informations contenues dans ces documents sont indispensables à tout fournisseur souhaitant proposer ses services à l’association.

Appels d’offres

Handicap International lance régulièrement des procédures d’appels d’offres afin de choisir les entreprises les mieux à même de réaliser des prestations de travaux, de services ou de fournitures, aux conditions de qualité et de coûts fixées par notre organisation.


10. Réclamations

L’organisation, ses représentants et ses personnels s’emploient à conduire leur activité avec professionnalisme. Cela étant, si vous avez constaté un dysfonctionnement ou des difficultés significatives dans la relation avec l’un de nos programmes ou de nos services, n’hésitez pas à nous en informer.

Pour toutes réclamations merci de compléter le formulaire téléchargeable ci-dessous et de le renvoyer par email (adresse inclue dans le document) ou par courrier postal à l’adresse ci-après :

HANDICAP INTERNATIONAL
Réclamations
138 avenue des Frères Lumière
69008 Lyon – France

Afin de faciliter le traitement de votre réclamation et permettre de vous apporter une réponse dans les meilleurs délais, nous vous conseillons de rédiger votre courrier de préférence en langue française ou anglaise, et d’indiquer votre nom et vos coordonnées complètes (adresse e-mail et téléphone).